Le centre

Qui sommes-nous ?

Inaptitude ou handicap des solutions pour l’emploi par la formation

Bienvenue sur le site du Centre de réadaptation professionnelle et sociale (CRPS) Suzanne Masson. Reconnu en Île-de-France comme un des principaux acteurs de la formation professionnelle qualifiante des personnes handicapées, le Centre Suzanne Masson est spécialisé dans les métiers de l’électronique/numérique, de l’informatique et du téléconseil.
Le Centre propose également deux actions d’élaboration de projet professionnel et une action de remise à niveau qui complètent notre offre de formations qualifiantes.
Après une évaluation puis une orientation prononcée par les maisons départementales du handicap chacun peut accéder aux parcours qui sont proposés sans aucun pré requis scolaire. Toutes les formations qualifiantes sont certifiées par un diplôme professionnel du ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité.
Un accompagnement médico-psycho-social au projet professionnel est adapté à chaque personne en formation. Il est assuré par des équipes compétentes et attentionnées jusqu’à la sortie de formation.
Particuliers, entreprises, travailleurs sociaux, stagiaires en formation et membres du personnel, vous trouverez dans votre espace dédié, les informations que vous recherchez.
Bonne navigation !
Le Centre Suzanne Masson est géré par l’association Ambroise Croizat qui regroupe également : le Centre Jean-Pierre Timbaud à Montreuil (93), le Centre Louis Gatignon à Vouzeron (18) et l’Hôpital Pierre Rouquès – Les Bluets (75). L’association peut ainsi accueillir 648 personnes sur plus de 18 formations-métier.
Le Centre Suzanne Masson est adhérent de la FAGERH (Fédération des Associations Gestionnaires et des Etablissements de Réadaptation pour Handicapés).
Solidarité, Fraternité, Respect mutuel

L’Association Ambroise Croizat, qui gère le Centre Suzanne Masson, se réfère à ses valeurs fondatrices de solidarité, fraternité, respect mutuel. Elles expriment la façon dont l’association entend atteindre les objectifs assignés par ses missions.
Solidarité, avec les plus démunis, avec celles et ceux qui sont confrontés à la maladie, au handicap, à l’exclusion sociale quelle qu’en soit la source, en agissant contre toutes les discriminations.
Fraternité, comme un besoin pour les hommes et les femmes de s’unir avec les mêmes droits et les mêmes devoirs pour relever les défis de progrès social.
Respect mutuel, en accueillant la différence de l’autre comme une source d’enrichissement réciproque, favorisant une posture de prise en compte des diversités dans la globalité de la personne.

Ces valeurs se traduisent concrètement à travers :

  • Une pédagogie active, qui favorise l’expression des potentialités de chaque stagiaire et la dynamique du groupe de stagiaires;
  • Une organisation du travail qui respecte le rythme de chacun et permet la progression de tous ;
  • Un travail pluridisciplinaire, entre les formateurs et les professionnels médicaux et psycho-sociaux qui mesurent chaque avancée ou difficulté ;
  • Un travail de partenariat avec tous les organismes qui interviennent dans le parcours des personnes accueillies ;
  • Une réussite aux examens à hauteur de 93 % et une réinsertion réussie pour près de 70 % des stagiaires, toutes filières confondues.

Toute personne dans l’incapacité d’exercer son ancien métier peut bénéficier d’une formation professionnelle dans un établissement spécialisé : Centre de Réadaptation Professionnelle et Sociale.

Ces établissements médico-sociaux dispensent des formations qualifiantes (diplômes délivrés par le ministère du travail) et permettent d’accéder à un emploi en milieu ordinaire de travail. Ils sont financés par la Sécurité sociale et à ce titre, intègrent une équipe médico-psycho-sociale qui assure un suivi permanent pendant toute la durée de la formation.

L’analyse de la situation de la personne et les décisions prises sont essentiellement considérées dans un rapport handicap / travail : incompatibilité avec l’ancien métier, examen des futurs métiers compatibles avec le handicap. Le choix d’orientation proposé à la personne tient compte à la fois de ses potentialités d’apprentissage et de la nature de son handicap.

Les origines du handicap sont multiples : maladie, maladie professionnelle, accident du travail, accident domestique ou de la voie publique.
Quelques exemples courants de handicaps : maladies rénales, séropositivité, hépatite, maladies digestives évolutives, diabète, cardiopathies diverses, problèmes respiratoires, asthme, traumatismes avec séquelles, amputations, rhumatismes inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, rhumatisme psoriasique, lupus…), pathologie de hanche : dysplasie de hanches, ostéonécrose aseptique, malformation du squelette, maladie neurologique retentissant sur le squelette (poliomyélite, sclérose en plaque, insuffisance motrice cérébrale), névroses et psychoses stabilisées, dépressions.

Le projet d’établissement

Le fil conducteur du projet d’établissement du Centre Suzanne Masson est la réinsertion professionnelle qualifiée de la personne en situation de handicap. Il prévoit d’orienter le candidat à tous les moments de son parcours de formation à travers :

  • Les conditions d’accueil ;
  • L’offre de formations ;
  • La démarche pédagogique ;
  • L’accompagnement médico-psycho-social ;
  • Le travail disciplinaire ;
  • Le lien avec les partenaires (institutions et entreprises) ;
  • La prestation des services administratifs et logistiques ;
  • Le rôle et la place de chacun(e) ;
  • La gestion ;
  • Les ressources humaines et matérielles.

Notre projet d’établissement se veut porteur d’avenir pour les personnes que nous accueillons et mobilisateur pour les équipes professionnelles qui les encadrent. Une attention particulière est portée au recrutement d’un personnel qualifié, au service des stagiaires en formation.
Soucieux de mener une action pérenne et visible, le Centre publie régulièrement ses bilans et ses programmes d’activité. Tourné vers l’avenir sans oublier ses origines fondatrices le Centre rend hommage chaque année, par le biais de sa Commission Paix et Amitié, à celles et ceux qui comme Suzanne Masson ont donné leur vie pour notre liberté.

Des chiffres en moyenne sur les 5 dernières années :

  • 240 stagiaires accueillis par an.
  • 93 % de réussites aux examens.
  • 70 % d’insertion dans les métiers appris.

Pour en savoir plus sur le projet d’établissement, vous pouvez le lire dans sa version intégrale. (téléchargement du PDF). Vous trouverez également les programmes et les bilans d’activités du Centre Suzanne Masson.

Nos installations